Les 5 étudiants engagés dans le nouveau Mastère spécialisé® URBEAUSEP viennent de débuter leur thèse professionnelle dans les entreprises du secteur d’assainissement. La formation généraliste qu’ils ont reçue doit leur permettre d’encadrer les équipes des spécialistes dans la gestion des eaux usées et pluviales ainsi que des ouvrages d’assainissement urbains.

 

 

 

Former des généralistes de l’assainissement

 

C’est l’ambition du MS URBEAUSEP gestion des eaux usées et pluviales lancé par l’EIVP et le SIAAP* en octobre dernier. Par définition, l’assainissement c’est la collecte, le transport et l’épuration des eaux usées. Or aujourd’hui, le secteur d’assainissement est un domaine pluridisciplinaire qui dépasse les compétences uniques du traitement des eaux, souligne Pascale Peignen, coordinatrice pédagogique. Les professionnels du secteur doivent faire face à d’autres enjeux à l’interface de différentes disciplines urbaines comme de préserver la biodiversité des milieux aquatiques, d’utiliser l’énergie issue de l’assainissement pour produire de la chaleur ou d’insérer les chantiers dans les villes pour renouveler les canalisations et les ouvrages. On a donc besoin de personnes maitrisant le cœur du métier mais aussi capables d’une vision globale.

 

C’est ce que propose le MS URBEAUSEP : l’objectif n’est pas de faire de nos élèves des pointures des sous-domaines de l’assainissement, mais de bons généralistes, capables de dialoguer avec des spécialistes de l’assainissement car ils comprennent leurs problématiques.


Au programme du MS URBEAUSEP : un semestre d’enseignement (cours théoriques, TD, TP, visites) consacré aux fondamentaux de l’assainissement, aux procédés d’épurations et de transport des eaux et aux réseaux, aux marchés publics, à la réglementation, au développement durable et à la sécurité et un autre à la thèse professionnelle.


Pour être de bons généralistes, les élèves abordent également le contexte institutionnel, car le secteur de l’assainissement et de l’eau affiche une forte décentralisation et déconcentration. Connaître les acteurs et les flux financiers est donc essentiel, la technique seule ne suffit pas - précise Pascale Peignen. De plus, un module spécifique aborde les systèmes d’assainissement alternatifs dans les pays en développement qui n’ont pas les mêmes capacités d’investissements financières, une approche plébiscitée par certains élèves internationaux.


La formation attire des profils techniques de haut niveau. Parmi les élèves de la première promo : une technicienne du bureau des méthodes de production du SIAAP, un ingénieur du génie hydraulique, un ingénieur matériaux, un ingénieur du génie des procédés et une ingénieure en génie rural. Le Mastère Spécialisé® URBEAUSEP est pour eux un tremplin vers de nouvelles responsabilités ou une voie de reconversion qui permet de capitaliser sur les acquis de leur formation initiale et transposer leurs compétences au domaine de l’assainissement. Pour d’autres encore, le MS URBEAUSEP est effectué dans la suite de leur formation initiale comme une spécialisation, c’est souvent le cas des élèves internationaux.

La campagne de recrutement est ouverte.


L’ENGEES est le nouveau partenaire pédagogique du Mastère spécialisé® URBEAUSEP. L’École de l’eau de Strasbourg cohabilite la formation à partir de 2015.
La session de recrutement pour la rentrée d’octobre est ouverte, consultez les conditions d'admission.

 


* En partenariat avec Suez environnement, la Ville de Paris, L’Association scientifique et technique pour l’eau et l’environnement (Astee) et le pS-Eau (programme Solidarité Eau).

 

 
Contacts /  FAQ /  Mentions légales /  Plan de site /  Newsletter /  Logo1Logo1 /  Logo2Logo2 /