Aller au contenu principal Aller au menu Aller à la recherche

Rédigé le 24 juillet 2018

L’école des ingénieurs de la ville de Paris (EIVP) et EVESA, chargée d'optimiser la performance énergétique de l’éclairage public de la capitale, ont lancé une chaire de recherche et d'enseignement dédiée à l’éclairage urbain du futur.

Développer la diffusion des savoirs dans le domaine de l’éclairage public urbain du futur. C’est l’ambition de la chaire créée dans le cadre de la convention de mécénat signée, le 8 novembre 2017 entre l’Ecole des ingénieurs de la ville de Paris (EIVP) et l’entreprise Evesa, le titulaire du marché à performance énergétique en charge de l’éclairage public et de la signalisation lumineuse tricolore de la ville de Paris. «Cette chaire va permet à notre établissement de renforcer l’ancrage de sa formation et de sa recherche dans le quotidien exigeant et la dynamique d’innovation des services urbains les plus performants», développe Franck Jung, directeur de l’EIVP.

Mener des travaux prospectifs sur l’éclairage intelligent

La chaire porte notamment sur l’histoire de l’éclairage à Paris, la réalité augmentée, l’éclairage intelligent et l’optimisation de la gestion énergétique de la performance de l’éclairage public en ville. Autant de thématiques qui seront déclinées dans les formations de l’école (formation de technicien, d’assistant architecte, d’ingénieur, formation continue, formation doctorale…). « L’idée était de moderniser nos enseignements dans ces domaines, avec des cours plus attractifs et plus innovants», reprend Franck Jung.

Dans le cadre de la chaire, des ingénieurs et chercheurs et des experts internationaux interviendront dans le cursus du cycle « ingénieur », et dans les programmes de formation continue de l’EIVP. La chaire permettra également l’organisation, à la rentrée de septembre 2018, d’une semaine thématique « Eclairage intelligent et durable », destinée aux élèves ingénieurs de deuxième année, et le développement de stages d’étudiants, dont certains à l’international, portant sur les thématiques de la chaire. « De quoi apporter des retours d’expérience sur l’organisation ou l’utilisation de l’éclairage public dans certaines métropoles françaises ou étrangères, en particulier concernant les services connectés et l’éclairage intelligent », détaille le directeur de l’EIVP.

Répondre aux besoins de recrutement des grands groupes

« Pour l’entreprise Evesa, l’un des enjeux de cette chaire est par ailleurs de susciter l’intérêt et la vocation des élèves ingénieurs avec une formation permettant l’acquisition de compétences métiers pour l’ingénierie au service des villes », énonce Franck Jung. Et de compléter : « Les formations dispensées dans le cadre de cette chaire offriront en outre des débouchés dans les grands groupes de construction travaillant dans le domaine de la ville durable et de la ville connectée, et pourvus par exemple d’une cellule dédiée à la Smart city ». Les compétences acquises dans le cadre de cette nouvelle chaire pourront aussi intéresser des groupes de services urbains dans l’environnement, l’eau ou l’énergie souhaitant développer leur offre dans les domaines de l’économie circulaire ou de la Smart City.