Aller au contenu principal Aller au menu Aller à la recherche

Rédigé le11 mai 2021 -Actualisé le22 juin 2021
Du 22 juin 2021 au 23 juin 2021

Un colloque organisé dans le cadre de la Chaire "Valorisation des terres issues des chantiers urbains"

→ Foncier, Terres et Ville Durable (1), mardi 22 juin matin
→ La Fabrication du paysage, trace positive de la place des terres excavées, mardi 22 juin après-midi
→ Les terres comme matériau : le projet Cycle Terre, mercredi 23 juin matin
→ Foncier, Terres et Ville Durable (2), mercredi 23 juin après-midi
 
Après un premier colloque en avril 2019 intitulé La terre dans tous ses états qui s'est attaché à analyser les terres urbaines comme ressource et matériaux aux multiples dimensions, ECT et l’EIVP approfondissent la réflexion en plaçant les terres au cœur des débats actuels de la ville durable. Les volets sociaux, environnementaux et économiques sont au centre des travaux de leur Chaire d’enseignement et de recherche.
 
Les terres sont une ressource méconnue et nous pensons qu’elles portent une valeur positive qu’elle soit matérielle, physique, environnementale ou économique mais aussi symbolique et sociale.

Rappelons que chaque année, en région parisienne, près de 10 millions de m3 de terres inertes, soit l’équivalent de 4 pyramides de Khéops, sont libérées par les travaux publics et privés. Une quantité qui constitue un enjeu important pour les territoires urbains et périurbains durables.
Le colloque Les terres urbaines, valeurs positives pour la ville de demain propose de traiter cette ressource comme :
 
  • vecteur de la réhabilitation de sites délaissés,
  • élément structurant pour un nouveau paysage territorial,
  • matériau de construction respectueux de l’environnement et, enfin,
  • un élément indispensable à une intégration urbaines des questions d’espaces vert de différentes natures et de biodiversité.

Ces 4 focus démontrent que les terres urbaines concrétisent une approche nouvelle et positive pour s’intégrer dans les politiques de la ville durable au même titre que l’énergie dans une approche d’économie de ressources et de réutilisation de matériaux respectueux de l’environnement.

Une grande variété d’exemples et d’approches théoriques et historiques seront explorés pendant les quatre demi-journées. Des exemples internationaux, des débats, des analyses des contextes franciliens et nationaux seront également discutés. La place d’un nouveau génie urbain sera également évoquée comme enjeu d’une meilleure considération des terres inertes dans une démarche de ville durable.