Aller au contenu principal Aller au menu Aller à la recherche

Ingénieur.e en Génie Urbain : concevoir, construire, gérer la Ville

Ingénieur génie urbain

Être ingénieur.e en génie urbain, c'est traiter de l’ensemble des domaines liés à la conception, la réalisation, la gestion et l’exploitation des villes. L’aménagement d’espaces publics, la qualité de l’environnement (déchets, nuisances sonores, qualité de l’air), la mobilité et les transports, les infrastructures et les réseaux (transport des eaux propres et usées, assainissement, traitement et valorisation des déchets), le génie civil et la construction, sont autant de domaines d'expertise de l’ingénieur en génie urbain.

Le diplôme d'Ingénieur en génie urbain est reconnu par la Commission des Titres d'Ingénieur (CTI) depuis 1971. L’EIVP est également accréditée EUR-ACE, label attestant de la conformité de la formation et du diplôme aux standards académiques et professionnels européens. Il favorise la mobilité des élèves-ingénieurs en cours de cursus au sein d’autres programmes "masters" labellisés EUR-ACE.

Une formation en 3 ans

La scolarité à l'EIVP est organisée en semestres thématiques regroupant autour d'un projet (projets Environnement et Climat / Data / Construction / Métabolisme urbain / Aménagement urbain) les enseignements des grands domaines techniques de la ville : aménagement et gestion des espaces urbains, construction et gestion des espaces bâtis, outils numériques, mobilités - transport, SHS (management, communication), ouverture internationale...

De nombreuses évaluations des élèves se font par une présentation orale du travail réalisé, notamment pour les projets mais aussi pour les différents stages intégrés à la scolarité.

 

La formation d'ingénieur.e en génie urbain est également accessible sous statut apprenti ou statut élève-fonctionnaire.

A rentrée de septembre 2022, l’EIVP a ouvert une filière sous statut apprenti. Comme la filière étudiante, cette voie se déroule sur une durée de 3 ans.

 

Sélection des candidats

Le cycle ingénieur par la voie de l'apprentissage est accessible après une Licence 3, Master 1 dans les domaines Mathématiques, Physique, Mécanique, Génie Civil, Génie Urbain, Informatique, Sciences de la Vie et de la Terre ou équivalent, une prépa CPGE filière PT ou prépa ATS après un BTS ou DUT.

Les candidats sont sélectionnés sur présentation d’un dossier de candidature en fonction de leur niveau académique et de leurs aptitudes scientifiques.

 

Rythme de l’alternance

Les périodes en entreprise représentent environ la moitié du temps de la formation de l’apprenti sur les trois années. 
Les rythmes d’alternance croissent progressivement au fur et à mesure du développement des compétences des apprentis. La première année, l’alternance se fait par période de 4 semaines, la seconde année par période de 8 semaines. La dernière année est divisée en deux périodes, académique et entreprise, permettant à l’apprenti de réaliser un projet de fin d’étude, TFE, de 6 mois.

 

Planning d'alternance

 

Enseignement et cheminement pédagogique

Depuis la rentrée de septembre 2020, l’EIVP a remodelé son programme des études pour développer l’approche par compétence. Ce nouveau programme doit permettre de préparer au mieux les élèves au monde professionnel et aux problématiques sociétales et environnementales auxquelles ils devront faire face. En suivant un rythme différent, les apprentis auront acquis en fin de cursus les mêmes compétences que la filière étudiante.
Chaque semestre est articulé autour d’un projet au sein duquel les apprentis doivent répondre concrètement à des problématiques actuelles ou prospectives d’environnement, de construction, de gestion de données urbaines, d’aménagement ou de métabolisme de la ville. Une équipe d’experts et d’opérationnels les guide afin de mobiliser leurs compétences scientifiques et techniques tout en s’adaptant aux exigences du monde professionnel et de la société. Les projets servent également de support à des enseignements transversaux : compétences relationnelles, communication, méthodes et outils de l’ingénieur.
Chaque période en entreprise permet à l’étudiant de développer des compétences complémentaires à celles acquises en temps académique.

 

Programme des enseignements de la filière en apprentissage

Chaque année, 15 à 20 élèves de l’EIVP effectuent leurs études sous statut de fonctionnaire.

Ces élèves ont vocation à être titularisés dans le corps des ingénieurs et architectes d’administrations parisiennes, dont le statut particulier est défini par la délibération 2020 DRH 39 des 23 et 24 juillet 2020 du Conseil de Paris. Les ingénieurs et architectes d’administrations parisiennes exercent principalement des fonctions d’encadrement et d’expertise dans les services de la Ville de Paris et de ses établissements publics.

Les élèves sous statut de fonctionnaire suivent la même scolarité que les élèves sous statut d’étudiant, y compris les stages et les expériences à l’international. Certains aménagements de scolarité sont soumis à l’autorisation de la Ville de Paris. Les élèves sous statut de fonctionnaire sont rémunéré.es par la Ville de Paris pendant leurs études en contrepartie d’un engagement de servir.

 

Trois voies d’accès

-    Après classe préparatoire aux grandes écoles : l’accès au cycle ingénieur sous statut de fonctionnaire est ouvert, via le concours Mines-Télécom, aux élèves de prépa MP, PC ou PSI. Il faut avoir formulé le vœu  «EIVP  fonctionnaire » au moment de l’admission. 
-    En cours de scolarité à l’EIVP : la Ville de Paris effectue des recrutements en fin de deuxième année du cycle ingénieur en fonction de ses besoins de recrutements.
-    Par le concours interne de la fonction publique.

Syllabus Cycle ingénieur

 

1ère année

 

Semestre 1

Projet "Environnement, énergie et climat"
Le groupe doit être capable de réaliser un état des lieux en situant son sujet parmi les grands enjeux environnementaux (changement climatique, transitions énergétiques, écologiques, risques, économie circulaire, résilience, etc.), de décrire les cadres thématiques, géographiques, réglementaires, voire historiques dans lesquels se situe l’étude. Proposer et mettre en œuvre une méthodologie d’étude. Et enfin, présenter et analyser les résultats obtenus.

Stage "Ouvrier"
Stage de 3 semaines. A la fin du stage ouvrier, l’élève ingénieur est capable de décrire l’environnement professionnel dans lequel l'élève évolue, les interactions entre son unité de travail et les autres entités de l’environnement de travail, identifier la polique RSE de l'entreprise.

 

semestre 2

Projet "Data"
A la fin du cours « Projet Data », l’élève ingénieur est capable de :
• Décrire les principales étapes du cycle de vie du jeu de données utilisées dans le cadre du projet étudié,
• Expliquer les fondements conceptuels des méthodes étudiées en cours, et justifier leur mise en œuvre dans toute la chaine de traitement de données dans le cadre du projet étudié,
• Concevoir pour le problème étudié, une chaine de traitement de données, en justifiant à chaque étape, le choix des méthodologies mises en œuvre.
• Interpréter, justifier et visualiser les résultats issus du processus de traitement et d’analyse de données dans le cadre du problème étudié.

Stage "Encadrement"
Stage de 8 semaines. Décrire les missions d’encadrement réalisées au cours du stage. Mener et retranscrire des interviews de managers et de personnes managées afin d’analyser les leviers de motivation au travail. Analyser une problématique sur le thème du management et apporter une réponse en l’illustrant par des situations vécues ou observées lors du stage. Politique QSE de l'entreprise. Rédiger un rapport structuré, clair, synthétique et sans fautes d’orthographe. Faire une présentation orale du travail en utilisant un support de présentation communicant.

 

2ème année

 

Semestre 3

Projet "Construction durable"
Les élèves doivent décrire un projet de conception et construction d'un bâtiment durable, en tenant compte des objectifs de neutralité carbone et de l'évolution de la situation environnementale globale et locale. Le projet implique une analyse approfondie du site et des rapports scientifiques pertinents. Sur la base de cette analyse, une solution architecturale et technique doit être conçue, comprenant des éléments tels que l'orientation du bâtiment, sa hauteur, son volume, l'organisation des pièces, le choix des matériaux et de la structure. Des notices techniques doivent être élaborées et le projet doit être modélisé sous forme de maquette BIM.

Semaine "Innovation & Entrepreneuriat"
En utilisant les méthodes de design thinking pour développer un projet innovant, l’étudiant place l’utilisateur final de sa solution au centre de ses réflexions, en étant proactif et réactif vis-à-vis de ses besoins, d’innover et créer en proposant une solution technique faisable et économique viable, tout en répondant au défi sociétal et environnemental.

Semaine "Gestion de crise / résilience"
Les objectifs de cette semaine sont multiples. Répertorier les dangers et les risques d’une zone d’études ou d’un réseau. Cartographier les différents intervenants à mobiliser en situation de crise. Définir les actions prioritaires à mettre en oeuvre pour gérer la situation. Évaluer l’empreinte environnementale et plus largement participer à la réduction des externalités d’un projet sur les écosystèmes le système climatique. Proposer des solutions techniques de réduction des risques tenant compte des contextes sociaux et génératrices de co-bénéfices.

 

Semestre 4

Projet "Métabolisme urbain"
Les différentes parties d'un projet sont abordées : la gestion urbaine des ressources, y compris l'alimentation en eau potable, l'assainissement, la collecte des déchets et la propreté urbaine. Chaque partie comprend un état des lieux, des propositions de solutions techniques, une estimation des coûts et une analyse des différents rôles possibles dans le jeu d'acteurs publics. De plus, chaque partie inclut une étude de solutions d'innovation urbaine.

Stage "Étude & recherche"
Stage de 12 semaines. Cette expérience est l'occasion pour l’élève de découvrir le monde de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, en France ou à l’international à travers des missions de stage. L’élève est encouragé à découvrir le travail scientifique en laboratoire de recherche. Si l’élève a une préférence clairement identifiée pour l’étude, l’expertise technique, et l’innovation, il est aussi possible de réaliser son stage dans un de ces domaines. Pour les élèves n’ayant pas le projet d’un échange ou d’un double diplôme à l’international, ce stage est l’opportunité d’avoir une expérience professionnelle à l’étranger et de pratiquer l’anglais et/ou la langue du pays.

 

3ème Année

 

Semestre 5

Projet aménagement urbain / VRD
Ce projet repose sur un diagnostic technique du site, suivi d'un atelier de programmation pour formuler les objectifs et les besoins du quartier. La première proposition vise à favoriser les piétons et les modes actifs, en réduisant la présence des voitures. La seconde proposition comprend des rénovations et des améliorations des routes, des trottoirs et des espaces publics, en intégrant des espaces verts et des installations pour la biodiversité. En résumé, notre projet vise à rééquilibrer les activités urbaines en faveur des piétons et des modes actifs, en améliorant la convivialité, la sécurité et l'intégration de la nature dans le paysage urbain de Paris.

 

Semestre 6

Projet de fin d‘études
Stage de 24 semaines. Le PFE vise à répondre seul ou en équipe à une commande dans le domaine du génie urbain. Les objectifs permettront à l’élève de pleinement acquérir la posture de l’ingénieur.e. Analyser le contexte du projet. Justifier la pertinence des solutions choisies du point de vue technique, scientifique, environnemental et économique en explicitant la méthodologie utilisée. Adapter sa posture et sa communication aux différents acteurs du projet. Rédiger un rapport structuré, clair, synthétique et sans fautes d’orthographe présentant les missions réalisées lors de la période en entreprise. Faire une présentation orale du travail en utilisant un support de présentation communicant, mettant en valeur le projet.

 

International

Trois mois à l’international sont obligatoires pour obtenir le diplôme d’ingénieur de l’EIVP. Cette expérience internationale peut s’obtenir via des stages, ou des mobilités d’études.
Consultez la liste des universités partenaires sur https://www.eivp-paris.fr/international/partenariats 
 L'anglais est obligatoire :  un score d'au moins 785 au TOEIC
( ou toute autre certification externe validant un niveau minimum B2 en anglais) est indispensable pour obtenir le diplôme. Une seconde langue peut être choisie entre l'allemand, l'espagnol, l'italien ou le chinois un sein de l'école. (une autre langue peut-être validée dans un autre établissement le cas échéant).

Les quatre stages effectués au cours de la scolarité donnent à l'étudiant une vraie expérience du monde professionnel.

Les élèves peuvent également s’inscrire en double cursus Ingénieur Architecte.

 

Spécialisation

Des partenariats avec 6 grandes écoles d'ingénieurs françaises permettent à ceux qui le souhaitent de se spécialiser au cours de leur 5ème semestre de formation. Il s'agit de l'ENSG, l'ENGEES, l'ENTPE, l'ESTP, l'ENSIL, CentraleSupélec. Les étudiants ont également la possibilité de se spécialiser en partant, après le 3ème semestre, suivre un semestre d'enseignement dans une université étrangère.

Double-Diplômes

Les accords avec 3 grandes écoles d'ingénieurs, l'ENSG, l'ENGEES et l'IMT Mines Alès, vous offrent la possibilité d’obtenir un double diplôme de l’EIVP et de l’école d’accueil. C’est la formule la plus enrichissante pour se spécialiser. Vous êtes placés dans les conditions identiques à celles des étudiants de l’école partenaire. Vous intégrez celle-ci pour 2 ans, après 2 années de scolarité à l’EIVP.  La scolarité classique de 3 ans est alors prolongée d’une année.

Retour sur les 10 "Ateliers Compétences - Quels Ingénieurs EIVP pour demain ?"